Il était une fois dans le Gard, 10 années de lutte face à un projet « inutile et imposé » par les pouvoirs publics d’Alès et son agglomération. 10 années d’investigation et de lutte citoyenne pour la défense et la préservation de leur territoire. Nous avons rencontré Rémy et Jo, deux des investigateurs de ce combat local. Voici comment les événements se sont déroulés…

Un beau jour de 2004, l’annonce d’un projet inattendu se fait entendre. Le premier adjoint au Maire de Saint Hilaire de Brethmas souffle à l’oreille de ses camardes son envie de développer un projet à fort impact économique. Il s’agirait, tout simplement, de transformer un quart de la commune en zone résidentielle et touristique. Grandes villas, zone économique, deux golfs (un 9 trous et un 18 trous) et quelques hôtels font rêver ces derniers. Surprise générale ! En effet, ce projet n’était apparu nulle part dans les promesses et projets de campagne de la liste élue. Qu’à cela ne tienne, la municipalité est bien décidée et se voit déjà un club de golf dans une main et un cocktail dans l’autre.

Un détail au passage : Jacques Bueno, en plus de ses fonctions de premier adjoint et d’être joueur de golf, est responsable d’une antenne alésienne d’une société spécialisée dans le BTP et l’installation de réseaux. Tiens, tiens ! Ne serait-ce pas un léger mélange d’intérêt public et privé que l’on apercevrait à l’horizon ?

Le projet prend du temps à s’ébruiter. L’Agglo d’Alès devient porteuse du projet suite à un accord avec la municipalité de Saint Hilaire à l’époque, et commence à parler de racheter les terres agricoles de la zone délimitée pour le projet et ne cache pas les possibilités d’expropriation des plus réticents. L’association « Saint Hilaire Durable » voit alors le jour en 2008. Ce n’est pas une idée en l’air car elle mène alors un vrai travail d’investigation. Ce groupe d’habitants suit de très près les avancées du projet et assiste à toutes les réunions publiques pour s’informer au mieux et affirmer leur désaccord.

DSC_7123-800x363

En mai 2012, en pleine enquête d’utilité publique, l’association organise une manifestation. Un convoi en tracteurs se rend à Alès, pendant que le plus grand nombre se mobilise en semant des courges à travers champ. Moment festif pour se faire connaître et aborder les sujets qui fâchent. Comme un symbole de leur contestation, cette année-là la récolte des courges fut très bonne !

Un an plus tard, à la fin de l’enquête d’utilité publique, les consultants appelés à examiner le projet sont unanimes. Tous les experts prononcent un avis défavorable au projet. Rien ne semble tenir la route : la biodiversité est en danger, notamment les prairies humides où poussent orchidées et arbres à papillons ; la consommation en eau que demande un tel projet est disproportionnée (un golf de 18 trous représente l’équivalent d’une ville de 15 000 habitants en consommation en eau, rappelons également que la région est connue pour sa sécheresse et ses restrictions d’eau l’été) ; enfin le volet financier manque de limpidité.

On croit à la victoire, à la fin de ce projet démesuré. Pas du tout ! L’Agglo d’Alès n’en démord pas. Elle revoit sa copie la coloriant de vert, retire le 9 trous et quelques zones résidentielles, et rend l’ensemble « éco » (écotourisme, écohameau, écorésidences…).

Malgré sa ténacité et son attitude suffisante, en 2014, l’Agglo tremble un peu quand la municipalité de Saint Hilaire de Brethmas bascule. La liste élue s’affiche défavorable au projet. Pourtant, l’Agglo vote le second projet en février 2015, notamment grâce à des maires un peu frileux de se mettre l’Agglo à dos.

« Saint Hilaire Durable » redouble d’efforts et diffuse ses premières gazettes pour continuer d’informer les habitants des communes concernées. De son côté, l’Agglo promeut son projet en distribuant dans toutes les boîtes aux lettres des prospectus de 4 pages en papier glacé.

Golf-DSCF5538-e1369485676981-800x481

L’association occupe le terrain, ne relâche jamais l’attention, continue d’enquêter et de s’informer. Les premiers adhérents se démotivent un peu, mais le noyau dur du groupe persiste.

L’année suivante, en 2016, l’Agglo valide l’idée d’organiser un référendum. Certaine que personne ne s’opposera au projet, d’autant plus que quelques terres agricoles ont déjà été achetées pour 20 000€ l’hectare, soit trois à quatre fois le prix d’une terre agricole.

Le 15 octobre 2016, le verdict tombe. A la surprise générale, les scores sont sans équivoque : 60 % des participants ont répondu NON à la question « Etes-vous favorable à l’implantation sur notre commune du complexe immobilier et golfique d’Alès Agglo ? ». Le projet ne verra pas le jour. Face à une participation de 50 % environ des habitants, les porteurs du projet remballent leur sourire et le champagne.

Cependant, une dernière question reste à ce jour en suspens : qui va rembourser les sommes déjà très importantes engagées depuis 10 ans ? Si l’Agglo a d’abord usé de cet argument comme un chantage au remboursement pour faire pression sur les électeurs du référendum, elle a bien été obligée de se rendre à l’évidence en abandonnant cette piste dépourvue de bon sens. Sauf que l’argent a bel et bien été dépensé. Affaire à suivre…

Une fois encore, cette épisode « politico-trompeur » démontre la force de l’action collective et citoyenne. L’association de personnes unies dans la même direction et mutualisant ses compétences permet d’agir comme l’un des contre-pouvoirs les plus solides au sein de notre société. Preuve qu’il est possible de faire infléchir les décideurs et les remettre sur des chemins plus raisonnables. Mais la lutte ne semble jamais cesser car Rémy et Jo sont déjà repartis sur un nouveau combat, celui des emprunts toxiques de l’Agglo d’Alès. On lâche rien !

Pour plus d’infos et pour lire les gazettes : https://www.sainthilairedurable.net/

Suivez-nous aussi sur Facebook : https://www.facebook.com/cestpasdesideesenlair/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s