Construire son poêle de masse, avoir une plancha dans le jardin, fabriquer une éolienne, ou simplement revoir fonctionner ses appareils cassés, est-ce que ça ne donne pas envie de le faire tout seul, comme des grands ? Ça tombe bien, L’Atelier du Soleil et du Vent est là pour nous aider à faire, à fabriquer, à imaginer et à élaborer. Dans ce groupe composé d’artisans et d’ingénieurs, on a toujours de bons conseils et une grande aide. 

Etre acteur de sa propre transition énergétique, c’est le pari fou que s’est lancée l’association voilà six ans, à Lusignan (86).

Le pouvoir de la jeunesse

A l’origine, des copains tout droit sortis d’écoles d’ingénieurs et d’un Master européen en énergies renouvelables qui voulaient allier théorie et pratique. On les imagine facilement étudiants, travailler des heures durant sur un futur prototype, calculer, mesurer, dessiner, etc. On les imagine derrière un bureau, élaborer des machines sur des logiciels, les mains propres et le veston nickel. Pourtant, sortis d’études, ce n’est pas du tout ce schéma qu’ils avaient en tête pour leurs prochaines années. Ils voulaient savoir conceptualiser avec leur tête comme leurs études leur avaient appris, mais aussi savoir faire, avec leurs mains. Ce n’était pas une idée en l’air ! 

11391739_388996231290764_7280309599257780545_n

Alors le petit groupe s’improvise et s’organise un premier concentrateur solaire, puis une éolienne et les expériences s’enchaînent entre copains dans des garages ou des ateliers improvisés. Rapidement, nos ingénieurs touche-à-tout se rendent compte que cadrer cette activité par une forme associative leur offrirait un double avantage. D’une part, cela leur permettrait de créer un compte en banque, puis de bénéficier d’un compte chez leurs fournisseurs. D’autre part, cela leur permettrait de développer de manière plus formelle cette activité. Leur idée était de redonner tout son sens au mot « énergie » et d’offrir un pouvoir aux consommateurs qui les rendrait acteurs de leur énergie…

Acteurs de leur énergie ?

Alors constitués en association, les possibilités d’évolution se multiplient. S’ils ont effleuré l’idée d’y trouver leur activité économique, il ne s’agit pas là de l’orientation actuelle de l’association. Celle-ci s’inscrit dans une démarche de diffusion des savoirs et de partage des connaissances et des expériences.

La principale activité consiste à organiser de petites formations payantes de deux à six à jours.

  • La première formation vise à se former au fonctionnement d’une éolienne et à sa fabrication. Elle dure six jours, vous êtes logés et nourris en produits bio et locaux. L’éolienne de 18m de haut alors construite par le groupe de 15 personnes maximum sera donnée à un agriculteur bio de la région. Découpe de métaux, travail du bois, systèmes électriques, tout se fait en auto-construction, par vous !
  • La deuxième formation ne dure que deux jours et permet à chacun de repartir avec son cuiseur à bois. De manière vulgarisé, nous pourrions dire que c’est un coude en métal sur lequel vient se poser une plaque en fer, qui fait plancha. Vous avez l’idée ? Ca s’appelle un cuiseur à bois de type rocket stove… Voilà. En deux jours, Guillaume et Antoine ont le temps d’amener un peu plus de théorie, que notre petite description, sur les flux d’airs, la combustion, la diffusion de la chaleur, etc. L’ingénieur et l’artisan en énergies renouvelables seront ravis de répondre à toutes vos questions, ce sont des pédagogues avertis !

cuiseur-rocket-stove - 1200x600

  • Et pédagogues il faut l’être pour nous avoir fait comprendre, à nous, bricolos du dimanche, la logique de fonctionnement d’un poêle de masse. Une formation est en préparation sur cet aménagement, mais nous avons pu assister à un chantier participatif sur lequel nos artisans et ingénieurs se faisaient la main.
  • Dernière formation, plus généraliste, plus « tout terrain ». Sur une journée, on peut découvrir les solutions les plus adaptées à notre habitat concernant notre production d’électricité, notre eau, notre cuisson ou notre chauffage. Florent, co-fondateur de l’association se fera un plaisir de vous renseigner !

22309035_755230751333975_7274670975701244839_n

L’activité de l’association est complétée par l’ouverture au grand public du fablab, toute l’année, selon les horaires d’ouverture disponibles sur leur site. C’est ainsi que dans ce grand local qui abrite l’association, ce fablab, que dis-je, cette caverne d’Ali Baba, on trouve des machines de toutes les tailles, de toutes les formes, des établis construits en palette, des postes de travail en acier fait maison, fruits de récup’ et de dons … Enfin, de quoi donner envie dès notre arrivée de toucher à tout !

Du coup, quand on parle de personnes « acteurs de leur énergie », vous comprenez mieux ? 😊

Une ouverture sur l’extérieur

Au-delà d’un groupe de jeunes ingénieurs, on rencontre aujourd’hui dans l’association une palette de passionnés des matériaux en tout genre : charpentier, menuisier, chauffagiste… Chacun apporte son regard sur une nouvelle création, ses techniques à l’amélioration du grand local, ou échange son savoir avec les plus curieux. Les formations, le fablab et son équipement, ont, depuis quatre ans, ramené nombre de personnes différentes : des amateurs, des curieux, des bricoleurs et des professionnels.

De plus, l’animation de nouvelles formations plus spécialisées encore pourrait même bientôt s’ouvrir à des artisans professionnels de la région, qui viendraient partager et transmettre leurs savoirs et leurs compétences.

Il faut dire que le public est friand et demandeur. Pour moitié composé des habitants du coin, l’autre moitié se déplace de la France entière pour assister aux activités proposées. Et c’est tant mieux, car sans aucun financement public, l’association s’auto-finance grâce à ses formations ouvertes à tous et aux adhésions.

 

L’Atelier du Soleil et du Vent, ça se passe autant dans la tête que dans les mains. Ça se passe pas mal dans la tête (déjà pour comprendre le fonctionnement du poêle de masse on s’est concentré fort !) parce que pouvoir requestionner la place de l’énergie dans nos vies et nos habitats est une démarche qui en englobe beaucoup d’autres. Mais ça se passe aussi dans les mains (quand on a dû remplir des briques de terres ça allait, mais bâtir un mur avec un niveau, on a appris !) lors des formations éoliennes ou rocket-stove, ou au fablab !

Pour les contacter :
https://atelierdusoleiletduvent.org

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s